Vous êtes ici

Parodontologie et Implantologie : Mieux comprendre les attentes des patients pour mieux les soigner à l’aide de la Qualité de Vie Orale

Mathieu FILLION
DCD, exercice libéral Clermont-Ferrand
Ancien interne, Ancien AHU en parodontologie
 
Parodontologie et Implantologie : Mieux comprendre les attentes des patients pour mieux les soigner à l’aide de la Qualité de Vie Orale.
 
Le XXe siècle a été jalonné de révolutions techniques ayant profondément modifié l’image de la dentisterie. Les progrès de l’industrie et la bonne compréhension de la biologie ont amélioré les procédures dans toutes les disciplines de l’odontologie. Face à ces mutations, la profession s’est orientée vers une spécialisation pour satisfaire aux critères d’excellence qu’impose cet exercice. En parallèle, les patients ont aussi fait évoluer leur relation avec les praticiens du corps médical. La relation paternaliste était de rigueur et bien acceptée par l’ensemble des patients ; dans cette relation de soins, le patient se remettait complètement au diagnostic et aux traitements proposés par le clinicien. Actuellement, le patient exige une information exhaustive tout en prenant la liberté de demander plusieurs avis à divers professionnels. Les critères de choix pour l’acceptation d’un plan de traitement associeront la renommée et les capacités techniques du praticien mais aussi sa capacité à écouter le patient, comprendre ses attentes et son aptitude à lui présenter les informations. Cette étape pré-clinique est indissociable du traitement et permet d’obtenir le consentement éclairé. Dans la relation praticien-patient cet accord moral entre les deux acteurs du traitement est indispensable mais particulièrement subjectif. De nombreux conflits ou insatisfactions sont liés à une mauvaise prise en charge initiale ; une interprétation différente des objectifs thérapeutiques et des limites du traitement est propice aux mésententes. 
Parodontologie et implantologie sont deux disciplines où les attentes des patients sont fortes. Les patients soufrent de déficiences sur les plans socio-relationnels, fonctionnels, de la douleur et de l’inconfort. Tant dans les traitements parodontaux qu’implanto-prothétiques, il devient indispensable d’évaluer l’influence de l’handicap du patient sur la qualité de vie orale.
Le questionnaire du GOHAI (Global Oral Health Assessment Index) est le seul validé pour la langue française et permet d’explorer en quelques questions des aspects rarement évoqués par les patients mais indispensables au succès des traitements.
Dans le cadre d’une étude rétrospective et de deux études prospectives, nous avons pu observer les attentes des patients, les troubles les plus fréquemment rencontrés et surtout nous avons pu évaluer quel niveau de confort et quelles améliorations promettre aux patients. 
Les résultats de ces études sont surprenants ; ils ont permis d’améliorer la prise en charge des patients et d’adapter notre communication aux attentes subjectives des patients et de mieux satisfaire à leurs exigences. 
 
Thomason JM and coll. Mandibular two implant-supported overdentures as the first choice standard of care for edentulous patients--the York Consensus Statement. Br Dent J. 2009 Aug 22;207(4):185-6.
 
FILLION M, IMBERT E, NICOLAS E. Does periodontal treatment improve oral health related quality of life? J Clin Periodontol. Vol 36 Suppl 9 June 2009 Europerio 2009 Stockholm
 
FILLION M, AUBAZAC D, ALLEGRE M, NICOLAS E « How implant therapy can improve oral health related quality of life ? A cohorte prospective study ». Poster 226. Clin Oral Impl Res. Vol 21 issue No 10. October 2010