Vous êtes ici

Peut-on soigner la bouche sans la personne ? Et avec quels effets ?

René SIRVEN  MCU  CHU Montpellier
 
Peut-on soigner la bouche sans la personne ? Et avec quels effets ?
 
La question de la place du patient dans le soin connaît, régulièrement, une actualité particulière, liée aux aléas de la décision thérapeutique, à ses conséquences médicales et, parfois, judiciaires. On parle d’empowerment pour désigner la participation du patient au choix du traitement adéquat.
Mais après ? Qu’advient-il de cette place dans le déroulement des soins acceptés, du traitement convenu ? Les réponses en termes de compliance et d’observance suffisent-elles à écarter toutes les difficultés, tous les risques?
Qu’en est-il de la personne qui a donné son accord et reçoit les soins décidés ? Peut-on la soigner avec son assentiment mais sans sa présence ? Et avec quels effets sur la relation de soin et sur l’évolution thérapeutique, sa réussite et sa pérennité ? 
Qu’en est-il plus particulièrement des soins de la bouche que nous avons située au cœur du corps et du sujet ?
Autant de questions à partager à partir de l’expérience clinique de chacun et avec l’éclairage de l’approche psychosomatique fondée sur le modèle de la globalité et de la totalité de la personne dans la prise en charge des patients.